« Là où on lave la Madeleine… »

Pendant que dans le beaujolais, on célèbre Bacchus, qu’ailleurs on honore le Dieu Ganesh, ici on lave les pieds de la Madeleine. Disons que la communauté brésilienne, non contente de pouvoir assister à la procession puis au lavage  de l’escalier de l’Église de Bonfim à Bahia, a transféré cette tradition ancestrale à Paris.